Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

turbulences champêtres

Lorsque nous arrivâmes devant la maisonnette, je m’arrêtais interloqué. Parmi les personnes qui attendaient là, il y avait une jeune femme qui ressemblait trait pour trait à Ashley, avec une bonne dizaine d’années en moins. L’adjudant-chef comprit mon...

Lire la suite

du foin sur le green

Bref, notre bourg se voyait maintenant jusqu’à Londres et même bien au-delà et les conséquences n’allaient pas tarder à se faire ressentir. Petite compensation, les râleurs de tous poils avaient de quoi occuper leur passion. C’est dans cette campagne,...

Lire la suite

Gaillard, Seigneur de Saint-Cirq

Dispo en librairie en mai - extrait ---En fin d’après-midi nous passons en vue du village de Carennac. Je ne connais pas ce nom, Altiq non plus. À la sortie d’un bocage, le long d’un pacage, à flanc de colline nous apercevons une cabane faite toute de...

Lire la suite

des nems sauce grabuge

Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas, je me présente. Mes parents, Amélie et Marcel Beaumont m’ont prénommé Martial. Je suis leur seul et unique enfant et j’ai grandi au Bouscarot, une petite ferme située au sud de Saint-Jean/Automne. Petits...

Lire la suite

La princesse de bronze

C’est à Paris, mais c’est quand même trop beau pour être vrai ; et si pourtant c’était vrai ? De nos jours à Paris, un jeune homme Raphaël Lemer, pompier de son état, se laisse aller à trop écouter le chant divin d’une merveilleuse sirène. Une métaphore...

Lire la suite

les cahiers de mon père

Les cahiers de mon père C’est pour mon quinzième anniversaire, le 17 juin de cette année 1958 que papa m’a « légué » ses cahiers. Il y raconte sa vie, celle de sa famille, les Montazini depuis leur arrivée en France en 1930. Cette famille est devenue...

Lire la suite

les stylos-bille

Au début, c’est grand-père Émilio qui m’accompagnait à l’école de Floréal. Maintenant, nous faisons un bout de chemin ensemble puis je continue à pied avec les autres voisins. Nous sommes plus d’une quinzaine sur la route. Ça rassure grand-père de voir...

Lire la suite

un exil plus loin

Durant la matinée je fais la découverte du navire. Je traine un peu, et lorsque j’accède à la salle de restaurant pour le déjeuner, elle est déjà au trois quarts vide. À peine assis j’aperçois deux petites têtes, l’une blonde l’autre rouquine, se cachant...

Lire la suite

une ombre sur le Monde

Chapitre premier - Quelques étés plus loin Fin 1929, pour échapper à la vindicte d’un fasciste fanatique notre père décida de notre exil en France. Le 3 février 1930, la famille Montazini, Émilio mon papa, Mariéta ma grande sœur et de moi Sylvio, arriva...

Lire la suite
1 2 3 4 > >>

Archives

À propos

Littérature - L'auteur présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.