Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

16 Dec

Nouveau > La petite boulangère de Lubazat

Publié par Michel Zordan

Sur KOBO à 0 € > 

Nouveau : Vendredi 1er juillet 2022, il est 15 heures pile, une superbe Rolls-Royce Phantom V, noire et grenat des années soixante, stoppe dans la cour, devant la maison.

Aussitôt, le conducteur, une jeune femme en descend. Elle fait le tour du véhicule et ouvre la portière avant passager. Une pétillante dame, certainement plus de 80 ans, s’en extirpe. Sans canne, très alerte, elle s’avance vers moi, main tendue, grand sourire aux lèvres.

– Bonjour Monsieur Zordan, je suis Esther Midland, j’ai lu tous vos ouvrages, et je suis très heureuse de pouvoir enfin vous rencontrer.

Ce que l’on remarque d’abord chez Esther Midland, c’est sa spontanéité, et son élégance. Tailleur chic vert émeraude, petit chapeau et chaussures assorties, on constate immédiatement que la dame ne s’habille pas chez un fripier.

– Bonjour Madame Mildland, tout le plaisir est pour moi ! Ça tape très fort aujourd’hui, nous allons nous mettre à l’abri du soleil à l’intérieur.

J’ai aménagé une petite cour intérieure, avec un puit de jour, bien ventilée. Une petite fontaine naturelle, nous donne de la fraîcheur, et l’ombre de quelques pieds de vigne montés en tonnelle nous préserve de la chaleur. Je la fais asseoir, et nous sers un verre de citronnade. Je prends mon temps, mais je vois bien que la dame est pressée de passer à notre affaire.

– Monsieur Zordan, j’ai quatre-vingt-dix-sept ans, depuis le 1er avril, et je souhaite ardemment que notre affaire soit très, très rapidement sur les bons rails !

La vieille dame souhaite simplement me faire comprendre, qu’à son âge, la bonne santé affichée n’est peut-être qu’une apparence.

– Je vous écoute Madame Midland, venons-en aux faits, je suis tout ouïe !

– Monsieur Zordan, d’abord les questions d'intendance ! J’ai des héritiers, ma fille Isabella, patronne d’un magasin d’antiquités à NY et qui malgré ses presque 70 ans travaille toujours. J’ai également des petits-enfants, deux filles, Jane et Fanny, et un garçon, Ethan, les enfants de feu Evan, mon garçon.

Je n’ai jamais été une grand-mère très présente, et à part ma fille, tous les autres sont assez pressés de me voir passer l'arme à gauche. Je sais qu’ils ont les griffes aussi acérées que les serres de l’aigle. À peine dans le cercueil, la lutte fratricide va commencer, mais pas que, et gare à ceux qui, à leurs yeux, ou aux yeux de leurs avocats, auront voulu profiter de mon grand âge. Mes conseillers ont d’ailleurs pris les devants. Ils m’ont proposé de faire établir un certificat de bonne santé mentale, et ce, par trois professeurs réputés différents. Le premier de New-York, le second de Londres, et le troisième de Paris. Leur diagnostic est sans appel, je ne suis pas sénile Monsieur Zordan, je dispose de toutes mes facultés mentales et je n’ai absolument aucun besoin d’une tutelle. Je peux donc gérer ma fortune, signer tous les contrats et acheter ce que bon me semble. Toutefois, mes conseillers m’ont demandé d’être très prudente, aussi je vais vous proposer une somme assez modique qui sera inscrite, noir sur blanc sur le contrat. Mais à côté, je vous propose, une somme assez rondelette, en dollars, en livre, en yens, en franc suisse, et en euros. Pourquoi cinq devises ? Les temps qui courent sont assez compliqués, et c’est tout simplement pour éviter que vous soyez victime d’une parité capricieuse. Ne croyez pas que j’en fasse trop Monsieur Zordan, je connais bien ce monde dans lequel j’ai été plongé voici de très nombreuses années. Le monde des très, très riches auquel j’appartiens, et duquel j’ai d’ailleurs bien profité, n’est pas partageur, et il est également sans merci ! Êtes-vous contre cette méthode Monsieur Zordan ?

– A priori non, mais plus concrètement que proposez-vous ?

– Approchez-vous Monsieur Zordan, il y a des questions qui méritent des réponses dans le creux de l’oreille ! Tout est là, dans le coffre de mon automobile, mais si vous pensez que ça vaut plus, je suis prête à vous donner ce que vous demandez ! J’ai les moyens, et surtout plus de temps pour tout dépenser.

Sur KOBO à 0 € > L'Amour, plus fort que la mort eBook de michel zordan - EPUB | Rakuten Kobo France

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.