Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
09 Jul

Mon lit dans le buffet

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Un auteur du Sud Ouest, #Michel Zordan, #Mon lit dans le buffet

Adonis,   un ado serial killer ?  Ne vous y trompez pas, le Diable est un malin, qui peut se glisser dans la peau de n’importe lequel de vos amis. Et lorsque vous l’aurez compris il sera trop tard. Alors, la méfiance est de mise. Mais comment a-t-on pu laisser vivre un enfant dans de pareilles conditions ? 

Lorsque  Adonis débarque chez les humains, il n’est qu’un enfant sans  aucun repère. Du jour au lendemain, il est confronté à un monde plein de contradictions,  de paradoxes. Un monde qui se dispute la notion de bien et du mal, un monde ou la vérité est impossible à définir. Il a vécu sa plus tendre enfance parmi les animaux domestiques, sans se poser de question existentielle. Les animaux ne se posent pas de question, ils vivent,  tout simplement. La notion du temps, de la vie ou de la mort n’existe pas dans leur monde.

À l’image du renard qui se réfugie dans sa tanière, Adonis a élu domicile dans un buffet bas.  Chez les animaux, même si on prend des coups,  si on vous pique les fesses pour vous faire avancer, si on vous donne des coups de triques, si on vous tord le cou pour vous boulotter,  il est impossible de savoir si c’est,  bien ou mal. C’est comme ça, puisqu’il n’y a aucun moyen de faire une quelconque comparaison. On sait qu’on est pauvre, parce qu’on voit des riches ; on sait qu’on est maltraité, parce qu’on voit d’autres personnes qui ne le sont pas. Chez les animaux domestiques, on vous exploite, mais on prend soin de vous, et on vous nourrit.  Adonis vivait comme les animaux, il travaillait du matin au soir, mais lui devait  chercher sa pitance. C’est peut-être un peu pour cette raison qu’il savait qu’il n’était pas un animal,  comme les autres. Il devait chercher sa pitance, et il était vêtu. Il était donc un être intermédiaire, une espèce  entre les humains qui sont les maîtres, qui décident de tout, et les animaux domestiques.

Lorsqu’un fait tragique le propulse tout en haut,  chez ceux qui dirigent tout, c’est le choc. Il constate que les humains qui dirigent tout, sont partagés en deux camps. Les croyants et les non croyants. Les uns croient en un Dieu Tout-Puissant, créateur du ciel et de la terre et de tout ce qui s’y trouve; et les autres n’y croient pas,  crient au scandale et parlent de manipulation, d'aliénation. Et tout est bon pour vous faire tomber dans un camp ou dans un autre. 

L’histoire se situe dans une époque assez conflictuelle, celle du début du 20° siècle, quelques mois seulement après la loi qui scelle la séparation de l’Église et de l’État…Dieu Tout-Puissant, Jésus-Christ, la Sainte-Vierge,  les anges, le paradis, le purgatoire, l’enfer, le Diable ou le démon, ou encore le malin, les prières, les sept péchés capitaux, les dix commandements, la confession,  la pénitence, la réincarnation, et...

Et de l’autre rien, Dieu n’existe pas, les religions ne sont que foutaises.  Tu nais, tu vis, tu meurs. Tout le reste n’est qu’une arnaque pour  manipuler les humains à grande échelle. Pour cette catégorie de citoyens, il revient à tes parents, à ton instituteur de t’apprendre ce qui est  bien et mal. Point à la ligne.

C’est bien plus simple, mais la vérité elle est où ? 

Ne vous y trompez pas, le Diable est un malin, qui peut se glisser dans la peau de n’importe lequel de vos amis.  Entre crimes et trahisons, et si le Diable avait profité du flou ambiant, et de l’inexpérience d’Adonis pour le piéger ? C’est une âme neuve, encore très malléable, très influençable. Et ses amis sont-ils vraiment ses amis,  et ses ennemis,  ses ennemis ? 

Ce n’est pas simple pour nous, alors pour un enfant de dix ans qui débarque chez les humains !

Commenter cet article

Archives

À propos

Littérature - L'auteur présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.